Notre histoire

Le concept des Banques Alimentaires fut imaginé par John Van Hengel en 1967 aux Etats-Unis. Cette année-là, il rencontre une veuve, mère de dix enfants fouillant dans les poubelles derrière une épicerie. Il décide de l’aider et trouve de nombreux produits encore parfaitement comestibles.

John Van Hengel entreprend alors une lutte contre la faim et le gaspillage de vivres et convainc les épiceries de donner les surplus au lieu de les jeter. Ainsi est née la première Banque Alimentaire.
L’idée s’exporte ensuite au Canada, en Europe et arrive en Belgique en 1985.

Aujourd’hui, notre pays compte neuf Banques Alimentaires fédérées par la Fédération Belge des Banques Alimentaires (FBBA), elle-même membre de la Fédération Européenne des Banques Alimentaires (FEBA) qui regroupe 23 pays. La FEBA entretient des relations suivies avec le Global Foodbanking Network (GFN) aux Etats-Unis.

carte

 

La charte

Le fonctionnement

Les Banques Alimentaires refusent la primauté de l'argent; leur démarche s'inscrit dans une volonté de promouvoir une solidarité active et responsable dans le respect total des origines, tendances, langues, philosophies ou ethnies. Les Banques Alimentaires n’ont aucune affiliation politique ou commerciale.

A cet égard, leur fonctionnement est assuré par:

  • les dons de matériel pour l'équipement des Banques Alimentaires
  • la prise en charge des frais d'exploitation par des tiers
  • la participation d’associations

L'animation

Les Banques Alimentaires sont essentiellement animées par des bénévoles. Elles se mettent au service d’associations caritatives de toute obédience. Elles offrent ainsi le témoignage d’une solidarité humaine et sans frontière.

Food bank

L'approvisionnement

Les Banques Alimentaires récupèrent à titre GRATUIT et dans le respect strict des règles de sécurité alimentaire:

  • des surplus agricoles
  • des excédents de production du secteur agro-alimentaire
  • des denrées non commercialisables
  • des surplus de cantines ou chaînes de restauration
  • les denrées mises à disposition par le Fonds Européen d’Aide aux plus Démunis (FEAD).

Mais aussi

  • des apports du grand public par des collectes dans les grandes surfaces, les entreprises (agro-alimentaires, tertiaires, ...), les écoles, etc.

La distribution

Les Banques Alimentaires sont au service d’associations caritatives qui luttent contre la faim et l’exclusion sociale. Ces associations caritatives de proximité sont agréées par les Banques Alimentaires et doivent répondre à des critères précis. L’aide alimentaire est accordée aux personnes se trouvant dans une situation de détresse aiguë ou chronique et cette aide doit être complétée par un encadrement social visant à lutter contre l’exclusion. Il ne saurait être question de confondre ‘aide alimentaire’ avec ‘alimentation complète’ étant donné que les Banques Alimentaires ne peuvent donner que ce qu’elles reçoivent ou collectent.

L'aide alimentaire est remise aux bénéficiaires sous forme de:

  • colis;
  • repas dans des "restaurants sociaux";
  • repas appelés "pains partagés" dans des petits lieux d'accueil.
 

 

 

Notre mission

L’objectif fondamental des Banques Alimentaires est d’apporter une aide alimentaire aux démunis en luttant contre la faim et le gaspillage de vivres.

Des milliers de personnes ne mangent pas à leur faim en Belgique. Des tonnes de nourriture consommable sont jetées chaque jour.

Pour éviter le gaspillage, les Banques Alimentaires récoltent une partie de ces produits excédentaires pour les mettre à disposition des plus démunis d’entre nous.

Nos valeurs

Le refus du gaspillage de vivres

De nombreux produits se retrouvent régulièrement jetés ou détruits alors qu’ils sont encore parfaitement consommables. Notre travail consiste à convaincre les entreprises agro-alimentaires de nous céder ces produits pour notre action de lutte contre la faim et le gaspillage de vivres

 

La gratuité

Les personnes que nous aidons ont généralement peu de moyens financiers. C’est pourquoi tous les produits que nous récoltons sont redistribués gratuitement.

 

L'équité

Nous estimons que toute personne a droit à une alimentation saine.
Les vivres que nous recevons sont ainsi distribués de façon équitable et sans discrimination.

Histoire

 

Les 9 Banques Alimentaires en chiffres - 2016

  • 281 bénévoles
  • 15.094 tonnes de vivres récoltés qui représentent 45.282.000 euros
  • 626 associations caritatives partenaires
  • 143.287 personnes démunies aidées
  • 15.094.000 repas distribués
  • 0,14 euros/kg frais de fonctionnement
Carte

 

Sources d’approvisionnement en Belgique - 2016